Un exemple de déclaration sur la fréquentation régulière de l'église

Note de l'éditeur:

Ce qui suit est une déclaration des anciens de l'église baptiste Del Ray à Alexandria, en Virginie. Récemment, ils ont commencé à publier 'Shepherd Studies' pour aider leur congrégation à bien réfléchir sur des sujets bibliques importants qui affectent la vie de leur église. Cette première déclaration a été conçue pour aider à établir une attente de ce que cela signifie d'assister régulièrement au culte hebdomadaire. Il ne s'agit pas d'un document contraignant, mais plutôt d'une étude qui vise à aider leur église à comprendre comment ils entendent vivre ensemble.

Cet article est apparu à l'origine à 9 marques.

Le modèle de vie de l'église du Nouveau Testament est que les croyants se réunissent le premier jour de la semaine pour adorer et servir le Seigneur, et qu'ils s'assoient régulièrement ensemble à la table du Seigneur pour se souvenir de sa mort en leur nom (1 Cor. 11 ; 1 Cor. 16:2 ; Héb. 10:24-26). Conformément à ce modèle établi, les membres de l'église baptiste Del Ray (DRBC) s'engagent volontairement à assister régulièrement aux services de l'église, une responsabilité et un privilège clairement spécifiés à la fois dans le pacte de l'église et dans la constitution et les statuts de la DRBC. La fréquentation fidèle de l'église ne gagne pas le salut et n'agit pas non plus comme une mesure pour évaluer la grandeur spirituelle par rapport aux autres. Cela reflète cependant un engagement croissant envers l'évangile, le bien de la communauté ecclésiale et la santé spirituelle.



Nous comprenons que cet engagement signifie que les membres feront tout leur possible pour être présents pour adorer et servir plus de dimanches qu'autrement. Nous comprenons également que cela signifie que les membres s'encourageraient mutuellement dans ce privilège, et qu'ils devraient s'attendre et accueillir la responsabilité spirituelle dans le cadre de leur engagement de membre. Nous reconnaissons, bien sûr, que certains membres sont incapables de s'acquitter de ces responsabilités pour des raisons inévitables, telles que le service militaire obligatoire, les études ou une maladie prolongée. Cependant, en dehors de ces circonstances, nous comprenons que tout membre qui néglige de participer régulièrement à nos services et réunions ne tient pas compte des Écritures et des exigences d'adhésion à DRBC, y compris notre alliance d'église et la section 3.3.1 de la Constitution et des Règlements. 1

L'assistance fidèle honore Christ et édifie son église. L'absentéisme va dans l'autre sens. Cela se moque de son nom et nuit à son église de bien des façons et pour de nombreuses raisons. (Voir l'article de Matt Schmucker ' Ces non-participants toxiques » ainsi que le chapitre de Mark Dever « Une compréhension biblique de l'appartenance à l'Église » dans Neuf marques d'une Église saine .)

Voici sept raisons pour lesquelles une présence fidèle est pratiquement importante :

1. Les participants fidèles confirment la puissance de l'évangile et soutiennent l'évangélisation, tandis que les non-participants rendent l'évangélisation plus difficile.

Jésus a dit : « A ceci tous connaîtront que vous êtes mes disciples, si vous avez de l'amour les uns pour les autres » (Jean 13 :35). Jésus a prié pour l'unité de ses disciples 'afin que le monde croie' que le Père a envoyé le Fils dans le monde (Jean 17:21). Pour que le monde voie notre amour et notre unité, nous devons donc nous réunir régulièrement.

Quiconque porte le nom du Christ – comme l'affirme une église locale en l'appelant un « membre » – mais qui choisit volontairement de vivre sa vie en dehors de la communauté des croyants qui s'y sont engagés pratique l'usurpation d'identité. Ils ont pris le nom du Christ, mais ils ne s'identifient pas honnêtement à son corps, l'église locale. Vivant des vies irresponsables, ils rendent l'évangélisation plus difficile pour les autres chrétiens parce que, souvent, ils ne vivent pas comme des chrétiens.

2. Les participants fidèles confirment les vies centrées sur Christ pour les nouveaux croyants, tandis que les non-participants les confondent.

Les nouveaux croyants ont besoin de bons modèles (Actes 18 :24-26 ; 1 Cor. 11 :1 ; Tite 2 :2-6). Lorsque la doctrine qu'on leur enseigne ne correspond pas aux modèles qu'ils voient chez les absents, ils deviennent confus. Ils sont amenés à croire que l'on peut être un «chrétien» et pourtant avoir peu ou pas de lien avec le corps de Christ. Les absents ne sont pas seulement des témoins inversés (voir le point précédent) ; ce sont des modèles inversés. Ils ignorent et désobéissent à d'innombrables passages des Écritures et ne parviennent pas à représenter le caractère de Dieu de la manière la plus élémentaire, même s'ils prétendent être ses enfants adoptifs.

3. Les participants fidèles encouragent les autres participants réguliers, tandis que les non-participants les découragent.

L'une des raisons de se réunir régulièrement est l'encouragement personnel : 'Et réfléchissons à la manière de nous exciter les uns les autres à l'amour et aux bonnes œuvres, en ne négligeant pas de nous rencontrer, comme c'est l'habitude de certains, mais en nous encourageant les uns les autres, et tous d'autant plus que vous voyez le Jour approcher » (Héb. 10:24-25). Lorsqu'une église permet aux non-participants de rester membres, elle évince effectivement le sens de l'appartenance, ce qui blesse et décourage les fidèles.

4. Les assistants fidèles réconfortent leurs dirigeants par leur adhésion à la vérité, tandis que les non-assistants les inquiètent.

Hébreux 13:17 dit : « Obéissez à vos dirigeants et soumettez-vous à leur autorité. Ils veillent sur vous comme des hommes qui doivent rendre compte. À la lumière de ce verset, un pasteur fidèle ou un ancien devrait se sentir responsable de l'état spirituel de chaque membre de son troupeau. Comme un père inquiet pour son enfant qui n'est pas rentré tard le soir, un bon berger n'a pas de repos tant que tous ses moutons n'ont pas été recensés. Les non-participants rendent cette tâche presque impossible.

5. Les participants fidèles sont placés pour exhorter, corriger et encourager leurs collègues selon la Parole de Dieu, alors que les non-participants ne le sont pas.

En raison de leur absence, les non-participants ne peuvent pas savoir quand ou comment les autres membres de leur communauté ecclésiale sont accablés par le péché ou la souffrance. Lorsque les membres de l'église sont présents et engagés, en revanche, ils peuvent se dire la vérité dans l'amour, tout comme leur Seigneur l'a exhorté par l'intermédiaire de l'apôtre Paul : « Au contraire, en disant la vérité dans l'amour, nous devons grandir dans chaque chemin vers celui qui est la tête, vers le Christ, à partir duquel le corps tout entier, joint et maintenu ensemble par toutes les articulations dont il est équipé, lorsque chaque partie fonctionne correctement, fait croître le corps pour qu'il se construise dans l'amour » (Éph. 4:15-16).

6. Les fidèles assistants grandiront régulièrement en ce qui concerne leur salut, tandis que les non-assistants ne le feront pas.

'Comme des nouveau-nés, aspirez au lait spirituel pur, afin que par lui vous grandissiez vers le salut' (1 Pierre 2:2). Puisque Dieu a désigné des moyens spécifiques par lesquels les chrétiens grandissent dans leur foi, négliger ces moyens étouffera la santé et la croissance spirituelles. Entendre la Parole de Dieu prêchée, chanter la Parole de Dieu dans le culte collectif et servir le corps de Christ selon la Parole de Dieu ne sont que quelques exemples de grâces qui nous sont données pour notre sanctification. Et ils sont principalement disponibles pour ceux qui se rassemblent fidèlement avec l'église.

7. Les participants fidèles seront aidés à persévérer dans la foi, tandis que les non-participants mettent leur âme en danger.

S'il est vrai que nous sommes sauvés par la grâce seule par la foi seule en Christ seul, il est également vrai que Dieu utilise l'église locale pour nous aider à persévérer dans la foi salvatrice. Dans le livre des Hébreux, nous constatons que l'un des principaux moyens par lesquels Dieu nous protège de l'apostasie consiste à renforcer spirituellement les autres croyants (Héb. 3 :12-14 ; 10 :19-31 ; 12 :25-13 :17). . Comme indiqué clairement dans tous les points précédents, nous avons besoin d'autres croyants pour nous aider à combattre le péché et à suivre Jésus. Cela signifie que bien que votre présence à l'église ne mérite pas votre salut, c'est quelque chose que Dieu utilise pour vous aider à persévérer dans la foi et à entrer dans ce repos final qui nous est réservé en Christ (Héb. 4 : 6-16).

Ces préoccupations pèsent lourdement sur les anciens de DRBC, comme elles devraient sur toute la congrégation. Nous sommes appelés par Dieu à nous aimer les uns les autres et tenus par les Écritures de prendre soin les uns des autres en veillant à ce que nous remplissions nos engagements envers le Seigneur et les uns envers les autres (Gal. 6 :1-2 ; 1 Thess. 5 :11 ; Héb. 3:12-13). Nous le faisons parce que, par la grâce de Dieu, nous nous soucions profondément de l'honneur du Seigneur et du bien-être des âmes les uns des autres.

Pour toutes ces raisons, nous ne pouvons pas rester les bras croisés lorsqu'un membre ne va pas à l'église régulièrement (1 Pierre 5:1-3). Dans ces situations, les anciens dirigeront la congrégation en s'informant du statut de l'individu et, si nécessaire, les encourageront à honorer leur responsabilité d'assister aux services. Si le membre ne répond pas aux demandes des anciens ou ne nous fournit pas d'explication adéquate pour son absence, nous suivrons l'ordre du Seigneur Jésus tel qu'il est reflété dans les documents directeurs de la DRBC et présenterons le nom du membre à la congrégation pour la révocation de l'adhésion comme une question de discipline de l'église (Mat. 18:15-18).

Signé,
Les anciens de la DRBC


1 Le langage de la constitution et des règlements de la DRBC est fondé sur les commandements scripturaires énumérés ci-dessus et constitue la base de la façon dont nous, en tant qu'église, pratiquons une adhésion significative à l'église. À cette fin, la section 3.3.1 stipule, en partie, que '[c]onformément aux devoirs énumérés dans le Pacte d'adhésion, chaque membre doit être privilégié et devrait participer et contribuer au ministère et à la vie de l'église en assister régulièrement à ses réunions du jour du Seigneur ; en observant fidèlement les ordonnances du baptême et de la Cène du Seigneur ; en se soumettant à sa discipline et à son instruction ; et en assistant et en votant sur toutes les questions soumises au vote de la congrégation lors des réunions de ses membres. Voir Constitution et règlements de l'Église baptiste Del Ray , Section 3.3.1 (Devoirs et privilèges des membres).