Sur mon étagère : vie et livres avec Jen Wilkin

Note de l'éditeur:

Aussi dans le Sur mon étagère série: Gloria Furman , Joe Carter , Timothée Georges , Tim Keller , Bryan Chapelle , Lauren Chandler , Mike Coper , Russel Moore , Jared Wilson , Kathy Keller , JD Greear , Kevin DeYoung , Kathleen Nielsen , Thabiti Anyabweilé , Elyse Fitzpatrick , Collin Hansen , Fred Sander , Rosaria Butterfield , Nancy Guthrie , et Matt Chandler .

Sur mon étagère vous aide à connaître divers écrivains à travers un aperçu des coulisses de leur vie en tant que lecteurs. J'ai correspondu avec Jen Wilkin, enseignante de la Bible et auteur de Femmes de la Parole : comment étudier la Bible avec notre cœur et notre esprit (Crossway, 2014), sur les livres qu'elle relit régulièrement, sur les livres qui l'ont profondément façonnée et sur ses œuvres de fiction préférées.


Quels sont les livres que vous relisez régulièrement et pourquoi ?



Ces deux livres me rappellent de garder Dieu au centre du texte quand j'enseigne. Lorsque je commence à ressentir l'attrait d'une application des Écritures centrée sur l'homme, ces deux hommes tournent à nouveau mon regard vers le ciel.

Quels livres ont le plus profondément façonné la manière dont vous servez et dirigez les autres pour la cause de l'Évangile ?

  • Le coût du discipulat par Dietrich Bonhoeffer
  • Orthodoxie par G. K. Chesterton
  • Aveux par Augustin. « Tu es mon Dieu, ma Vie, mon Saint Délice, mais est-ce assez dire de toi ? Un homme peut-il en dire assez quand il parle de vous ? Mais malheur à ceux qui se taisent sur vous ! Car même ceux qui sont les plus doués pour la parole ne peuvent pas trouver de mots pour vous décrire. (Jen Wilkin paraphrase : Ne laissez pas la peur de votre incapacité à dire la vérité parfaitement vous empêcher de dire la vérité que vous pouvez.)

Quels livres vous ont le plus aidé à parler de Jésus aux autres ?

  • R. C. Sproul (en tant que catégorie). Ses écrits et son enseignement m'ont montré comment utiliser des mots simples pour des concepts difficiles, ainsi que l'importance de le faire. En tant qu'amoureux de la langue, je ne veux jamais laisser le choix orgueilleux des mots fermer le royaume des cieux à ses serviteurs. Sproul m'a montré comment combiner la profondeur de l'enseignement avec l'accessibilité de la langue.
  • Théologie systématique par Louis Berkhof. Je sais que Grudem est ce que les enfants cool utilisent, mais mon mari m'a offert Berkhof pour mon 30e anniversaire, et j'adore ça.
  • Qu'y a-t-il dans la Bible ? par R.C. Sproul et Robert Wolgemuth. Nous avons utilisé ce livre pour le discipolat familial afin d'aider nos enfants à avoir une « vue d'ensemble » de la Bible.
  • Croyances chrétiennes de Wayne Grudem. Un autre livre que nous avons utilisé avec nos enfants pour enseigner la doctrine.
  • Commentaires de James Boice, John Stott, A.W. Pink
  • Le complot divin par Dallas Willard. Je ne suis pas toujours d'accord avec lui (ce qui, j'en suis certain, ne l'aurait pas dérangé du tout !), mais sa vision du Sermon sur la montagne m'a ouvert les yeux.

Quels livres de non-fiction vous ont le plus influencé et pourquoi ?

  • La chaleur des autres soleils d'Isabelle Wilkerson. Mes yeux se sont ouverts sur le fait que j'étais prisonnier de ma propre expérience en ce qui concerne les questions raciales et à quel point ma compréhension de l'histoire des droits civils était limitée.
  • Les femmes sont-elles humaines ? par Dorothy Sayers. Elle m'a aidé à me réapproprier la notion de personne, celle qui se perd parfois dans le brouillard des réflexions complémentaires sur le genre.
  • Animal, Végétal, Miracle par Barbara Kingsolver. J'ai appris des idées profondes sur l'intendance de cet auteur non chrétien. De nos jours, les chrétiens écrivent bien sur le soin de la création, mais ce livre m'a réveillé pour penser différemment (ou pas du tout) sur les modes de consommation.

Quels sont vos romans de fiction préférés ?

  • Les chroniques de Lymond par Dorothy Dunnett. Je pense avoir lu cette série cinq fois. J'espère en lire quinze de plus. Fiction historique incomparable.
  • Tuer un oiseau moqueur par Harper Lee. Je ne crois pas au regret, mais j'aurais aimé, avec le recul, avoir nommé un enfant Atticus.
  • Tous Jane Austen. Trop banal ? Faites avec. La femme a écrit des dialogues comme les affaires de personne. Compte tenu de la nouveauté de la forme du roman, elle était un génie littéraire.
  • Un conte de deux villes par Charles Dickens. Dickens fait de moi un meilleur écrivain.
  • La vie de Pi par Yann Martel. Nous avions un club de lecture familial avec celui-ci une fois que les enfants étaient tous adolescents. Bonne écriture, bon sujet de discussion.