« Souverain » est-il le meilleur descripteur de Dieu ?

Que signifie dire que Dieu est souverain ? Le refrain est devenu si commun, presque cliché, dans l'écriture et la prédication réformées qu'il échappe parfois au lecteur ou à l'auditeur sans loger de sens dans l'esprit. Pire encore, nous entendons généralement la phrase signifier quelque chose qu'elle ne signifie pas. Lorsque les chrétiens affirment que « Dieu est souverain », ils veulent souvent dire « Dieu contrôle ». Paul Tripp, par exemple, a écrit dans son excellent livre Perdu au milieu que « Dieu est vraiment souverain. . . il n'y a aucune situation, relation ou circonstance qui ne soit contrôlée par notre Père céleste.

Le problème est que le mot anglais la souveraineté ne signifie pas contrôler . Le gouvernement américain est souverain sur le territoire américain, mais cela ne signifie pas que le gouvernement contrôle tout à l'intérieur des frontières américaines ou provoque tout ce qui se passe. Si vous regardez la souveraineté dans le dictionnaire tu ne trouveras pas contrôler dans la définition, ni même comme synonyme dans un thésaurus.

La souveraineté signifie « autorité légitime ». UN dictionnaire donne le « rang suprême » comme une définition, et un thésaurus listes juridiction et domination comme synonymes. La doctrine de la souveraineté de Dieu nous dit que Dieu est le dirigeant légitime de l'univers. Il a un droit légitime à la seigneurie. Son gouvernement est juste. En fait, la justice se définit comme sa règle. La souveraineté de Dieu ne nous dit pas si Dieu règne en fait, mais simplement qu'il devrait le faire, et que nous devrions reconnaître sa règle et lui obéir.



Les traductions de la Bible en anglais n'emploient pas souvent le mot souverain décrire Dieu. L'endroit le plus fréquent est dans le rendu NIV d'Ezéchiel, qui utilise l'expression 'le Souverain SEIGNEUR' plus de 200 fois . Mais l'hébreu pour cette phrase est plus précisément traduit par ' SEIGNEUR Yahweh ' ou ' Roi Yahweh '. La plupart des Bibles anglaises suivent curieusement la tradition de traduire le nom personnel de Dieu par « SEIGNEUR » en toutes lettres majuscules, ce qui signifie qu'ils doivent trouver un autre mot pour traduire ce qui serait normalement « Seigneur », de peur qu'ils ne le traduisent par « Seigneur SEIGNEUR ». Ainsi, nous obtenons « le Souverain SEIGNEUR », une paraphrase précise mais pas une traduction exacte. (Notamment, l'ESV rend l'expression 'le Seigneur DIEU'.)

Profondément personnel

La Bible décrit Dieu comme Roi et Seigneur. Bien qu'il soit exact de décrire Dieu comme souverain , je me demande si utiliser ce mot plutôt que Roi tend à dépersonnaliser son pouvoir. Un souverain peut être une institution, comme le gouvernement. Un roi est une personne. Nous nous rapportons à nos gouvernements souverains laïcs contemporains en tant que citoyens soumis à un éventail impersonnel de bureaucraties. Mais à l'époque prémoderne, les sujets se rapportaient à leur Seigneur et Roi d'une manière profondément personnelle : avec amour, peur, révérence et admiration.

Je suppose que les théologiens ont commencé à décrire Dieu comme souverain plutôt que Roi ou Seigneur après la Glorieuse Révolution et la Révolution américaine, lorsque la monarchie a commencé à tomber en disgrâce et que les notions de souveraineté populaire ont commencé à prendre racine. Dire aux bons républicains et aux contractuels sociaux d'adorer un roi divin aurait pu être impopulaire dans la Grande-Bretagne et l'Amérique des XVIIIe et XIXe siècles. Je n'ai aucune recherche pour étayer cette affirmation, sauf pour l'observation que les Bibles King James et Genève n'utilisent pas du tout le mot, et la Bible Wycliffe seulement avec parcimonie, tandis que les versions du 20ème siècle comme la NIV, Good News et New Living Translations l'utilise des centaines de fois.

Encore une fois, c'est vrai que Dieu est souverain. Il est également vrai qu'il contrôle tout ce qui se passe et qu'il provoque tout ce qui se passe. Mais c'est la doctrine de la providence de Dieu, pas sa souveraineté. La doctrine de la souveraineté divine nous dit qu'il devrait régner. La doctrine de la providence divine nous dit qu'il Est-ce que , en fait, règle. Le Seigneur gouverne et guide toute la création pour son peuple et pour sa gloire. ' Tout les choses concourent au bien de ceux qui aiment Dieu », écrit Paul (Romains 8 :28). La providence de Dieu est donc fonction de sa toute-puissance : il est capable de tout gouverner parce qu'il est tout-puissant.

Nous pouvons couper les cheveux en quatre, mais la Bible coupe ces mêmes cheveux. Les Écritures nous donnent des mots spécifiques pour décrire le caractère de Dieu, et nous devons veiller à utiliser ces mots correctement. On perd peut-être une petite nuance quand on opte pour le mot impersonnel la souveraineté sur les mots plus littéraux et personnels Seigneur ou Roi . Et dans les deux cas, nous ne devrions pas confondre la souveraineté (ou seigneurie) de Dieu avec sa providence. Les deux caractéristiques se complètent, comme tous les attributs de Dieu. La providence de Dieu est juste parce qu'il est le roi légitime, et le règne de Dieu est décrété par sa providence.