Amassez des trésors au paradis

Note de l'éditeur:

Note de l'éditeur: Ce qui suit est un extrait de un nouveau cursus par John Piper et Brian J. Tabb basé sur le livre de Piper Ce que Jésus exige du monde . Le programme est copublié par TGC et LifeWay.

« Ne vous amassez pas de trésors sur la terre, où la mite et la rouille détruisent et où les voleurs pénètrent et dérobent, 20 mais amassez-vous des trésors dans le ciel, où ni la mite ni la rouille ne détruisent et où les voleurs ne pénètrent ni ne dérobent. 21 Car là où est ton trésor, là aussi sera ton cœur » ( Mat. 6:19-21).

Pensez à vos jouets comme un enfant. Vous avez sans doute passé des heures à jouer avec ces petites voitures, poupées, animaux en peluche ou jeux vidéo qui sont probablement maintenant stockés dans une boîte dans le grenier ou jetés dans une décharge. Pensez au premier ordinateur de votre famille. Aussi utile et agréable qu'elle était, la technologie est maintenant devenue obsolète, vous obligeant à la remplacer par un modèle plus récent qui ne nécessite pas de disquettes ou de commandes DOS. Le meilleur smartphone d'aujourd'hui sera largué dans trois ans. Votre nouvelle voiture rouillera et finira par tomber en panne. Le cadeau d'anniversaire que vos enfants demandent sera probablement négligé ou oublié dans un an. Tel est le cycle de vie de tous nos biens.



« Ne vous amassez pas de trésors sur terre » ne signifie pas que les chrétiens ne doivent pas faire de cadeaux, utiliser des ordinateurs, conduire des voitures, acheter des maisons ou épargner pour leur retraite. Mais son enseignement soulève la question importante : Où est notre trésor ? Que dit la façon dont nous dépensons nos chèques de paie sur ce que nous apprécions et estimons le plus profondément ? Jésus enseigne beaucoup sur l'argent parce qu'il sait que la façon dont nous l'utilisons indique où se trouve notre cœur, c'est-à-dire ce que nous adorons.

Chrétiens et non-chrétiens se rendent dans les mêmes épiceries, centres commerciaux et sites Web pour acheter ce dont ils ont besoin et ce qu'ils veulent. Ils déposent leurs gains dans les mêmes banques. Pourtant, Jésus exige que ses disciples amasse des trésors dans le ciel. Nous le faisons en utilisant notre argent et nos biens de manière stratégique et sacrificielle pour servir les autres avec amour et faire avancer les priorités du royaume de Dieu.

Dans Matthieu 13:44, Jésus raconte une courte parabole pour expliquer comment les gens découvrent le royaume de Dieu : « Le royaume des cieux est comme un trésor caché dans un champ, qu'un homme a trouvé et couvert. Alors, dans sa joie, il s'en va, vend tout ce qu'il possède et achète ce champ. Le fait est que la présence salvifique de Dieu et son règne souverain sont des trésors extraordinairement précieux, plus précieux et plus désirables que toute autre chose. L'homme de la parabole n'est pas motivé par le devoir mais par la joie : « dans sa joie, il va et vend tout ». C'est la nature de la véritable conversion, lorsque nous sommes éveillés à la gloire stupéfiante et à la plénitude satisfaisante du Roi Jésus. Nous serions ravis de vendre notre collection de cartes de baseball, notre iPad et notre hayon Honda pour gagner le Hope Diamond, à condition que nous reconnaissions que c'est plus qu'un rocher scintillant. Combien plus le royaume des cieux?

Suivre Jésus avec nos finances signifie donner généreusement et sacrificiellement aux besoins des autres, en particulier des pauvres. Lorsque nous faisons l'expérience de la nouvelle naissance, que nous contemplons la gloire et la grâce de Dieu en Jésus-Christ et que nous le recevons comme notre Sauveur et Seigneur, nous sommes comme cet homme qui découvre un trésor caché et vend ses biens pour acquérir ce trésor, non par culpabilité mais par joie. Jésus satisfait nos désirs plus que n'importe quel trésor que ce monde peut offrir. Le royaume de Dieu a infiniment plus de valeur que tout ce que nous possédons ou pourrions posséder dans ce monde. C'est pourquoi nous y renonçons avec joie.